la fabrique du crétin digital

La consommation du numérique sous toutes ses formes - smartphones, tablettes, télévision, etc. - par les nouvelles générations est astronomique.

Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d'écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1 000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d'une année scolaire), 1 700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2 400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires).

Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d'écrans est loin d'améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite...), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risques...) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation...). Autant d'atteintes qui affectent fortement la réussite scolaire des jeunes. « Ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l'histoire de l'humanité, une telle expérience de décérébration n'avait été conduite à aussi grande échelle », estime Michel Desmurget.

Ce livre, première synthèse des études scientifiques internationales sur les effets réels des écrans, est celui d'un homme en colère.

La conclusion est sans appel : attention écrans, poisons lents !

 

 "IDIOCRACY" : un film prémonitoire qui confirme la création de ce site : Aphec, (Association pour la Protection de l'espèce Humaine contre la Connerie)

UNE CRITIQUE SUR LE SITE D'ALLOCINÉ

Le titre de ce film est débile. L'humour est lourdingue et le scénario très simpliste. Le réalisateur n'est pas très connu et n'avait sûrement pas grande prétention pour son oeuvre. Les premières images font sourire... mais c'est lourd comme humour... Mais la curiosité force à continuer : on sait jamais, ça peut divertir. Puis le film et les images passent et les sourires... se figent... se crispent... Pourquoi ? Parce que ce film est si mauvais ? Non, au contraire il est très bon... et pas drôle du tout finalement. Pourquoi ? Parce ce film n'en est pas un... Parce que ce film est un miroir : notre société le regarde et l'écran lui renvoie son avenir... En le regardant bien, ce film n'est pas une fiction mais une prophétie pour l'humanité. Quand je vois ce que nous sommes et où nous en sommes, ce film ne me fait plus rire du tout... Nous ne savons pas regarder notre présent dans le miroir du passé, Pas plus que nous ne pensons à regarder notre avenir dans le miroir de notre présent. Pour ceux qui le regarderons...

Déjà, le téléchargement des applications sur smartphone est devenu plus qu'une mode, une priorité sans laquelle on ne saura plus quoi faire, ni trouver d'autres sujets de conversations.

Il suffit de citer quelques unes de ces applications pour constater jusqu'à quel niveau de connerie les citoyens vont arriver : il n'y a pas d'autres mots pour le dire.

Ce n'est pas seulement la "Fabrique du crétin digital", c'est la préparation à un abrutissement général de l'humanité ... cliquez sur l'image ci-dessous :

 

 

Liens internet : AlloCiné - Wikipedia - Apehc